Mercy Thompson, T1

« Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. » En effet, Mercy Thompson n’est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c’est une dure à cuire qui n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n’est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d’une bande de loups-garous, le minibus qu’elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d’enlèvement…

title-tag

AVIS D’UNE AMIE

 

Dès les premières pages, nous sommes plongés dans le quotidien de Mercedes Thompson qui est une changeuse c’est-à-dire qu’elle peut se transformer en un coyote un battement de cils. Les premières pages nous plongent dans le quotidien de cette mécano, chef de son propre garage. Par son statut de changeuse, Mercy est, à part de tous les êtres fantastiques, mais, ayant été élevée, par le Marrok (le Chef & l’Alpha de tous les Loup-Garous d’Amérique du Nord) elle se retrouve avec les mêmes valeurs morales qu’eux. Ce qui fait qu’il là respecte.
L’appel de la lune est le début de l’histoire de Mercedes Thompson. Mercy n’est pas une fille banale. Elle vit dans les Tri-Cities, et a pour voisin, le chef de la meute de loups-garous du bassin de Colombiana, Adam Hauptman. Dans son garage, elle travaille sur bon nombre de voitures allemandes. Parmi elles, un minibus qui appartient à un vampire fan de Scoubidou, Stefan. Quant à son garage, elle l’a racheté à son ancien patron qui est un fae, Zee (les faes qui, eux, ont fait leur coming out).
Un jour, un jeune loup-garou (Mac) vient lui demander du travail. Elle sait qu’il n’est pas prudent de rester en compagnie d’un jeune loup, mais en voyant son regard désespéré, elle décide de l’engager. D’autant plus qu’elle a besoin d’aide depuis que son assistant, le fils de Zee, était parti faire ses études. Il s’avère que Mac s’est évadé d’un laboratoire qui faisait des expériences sur les loups-garous. Par conséquent, il n’a pas appris les bases de ce qu’apporte la mutation en Loup-Garou. Lorsque les types du laboratoire réussissent à le retrouver, il se trouve devant le garage de Mercy. Cette dernière le défend et tue un loup-garou. Elle décide de demander de l’aide à son voisin, l’Alpha local Adam. Mais les évènements s’enchaînent et se compliquent lorsqu’elle se trouve mêlée, malgré elle, à la mort de Mac, retrouvé sur le pas de sa porte, qu’un Alpha est blessé et que la fille de ce dernier est enlevée. Mercy décide donc de prendre les choses en mains et se rend dans le Montana pour faire appel à Bran, le Marrok, et par la même occasion renouer avec son passé malgré elle.
Les pages se lisent à une vitesse étonnante tant je suis absorbée par l’histoire. L’auteur par son talent me donne envie de devenir un personnage de cette saga pour pouvoir enfin rencontrer Mercy, Adam, Samuel, etc.
Ai-je aimé ? Si je vous dis que j’ai attaqué directement le deuxième tome, ça vous évoque quoi ? J’ai adoré !

title-tag

MON AVIS

 

Quel coup de cœur! J’ai été agréablement surprise d’avoir été happée de la sorte lors de ma lecture.
Par contre, les premiers chapitres ne m’accrochaient pas. Je me demandais à quel moment l’action allait débuter. Néanmoins, j’ai eu un mal fou à lâcher ma liseuse lorsque j’ai embarqué dans l’intrigue.
Je ne vous raconterai pas l’histoire à nouveau puisqu’une amie l’a déjà fait avant moi. Pour ma part, je vais davantage me concentrer sur trois personnages en particulier, soit Mercy, Samuel et Adam.
J’ai bien aimé le caractère et la personnalité de Mercedes. Têtue et vive d’esprit tout en ayant le courage qu’il faut là où il en faut. Lorsqu’elle est en coyote ; les descriptions auditives et olfactives sont incroyables! Je pouvais presque entendre et sentir ce qu’elle vivait.
J’ai été déçu, voire choqué pour elle lorsque Bran lui raconte la véritable raison de Samuel à la vouloir comme compagne. Toutefois, il faut le comprendre malgré la peine que cela peut occasionner à la belle Mercy.
Samuel, médecin, est le fils de Bran, l’alpha de la meute. Il est d’ailleurs lui-même apte à devenir un alpha un de ces jours. Il a beaucoup aimé Mercy, mais plus comme une femelle reproductrice que d’une amoureuse. Il avait des espoirs que seul lui chérissait. Bien qu’il ne puisse l’avoir, il se fait toujours protecteur à son égard au point d’en ressentir de la jalousie. Ah les loups! Incapable de se tenir tranquille devant une femelle. (rire) Pourtant, cela ne l’empêchera pas d’être solidaire envers les membres des autres meutes et sera prêt à les défendre parce que c’est son devoir, mais surtout un ordre dicté par son père.
Adam… c’est tout un numéro, celui-là! Dès le départ, je l’imaginais vieux. Un corps de 50-60 ans. OK, ce n’est pas vieux, mais beaucoup plus que Mercy. Mais je finis par comprendre qu’il est dans la trentaine. Dites-le-moi si j’ai mal saisi son âge. Il est lui-même alpha et possède sa meute. Tout au long de l’histoire, on nous laisse sous-entendre qu’il n’apprécie pas Mercy et qu’elle-même le craint un peu. Cependant, c’est tout le contraire pour Adam. Qui l’eut cru? J’en ai été étonné de découvrir un Adam sous un autre jour. Il peut se compter chanceux d’avoir été sauvé par Mercedes et que celle-ci ne l’ait pas abandonné ou laissé mourir.
Désormais, reste à voir s’il tient vraiment à elle dans les prochains tomes.
Si vous n’avez pas lu cette série, n’attendez plus!

 

Acheter 6.95$

title-tag

EXTRAIT

« MADEMOISELLE THOMPSON, disait le message en grandes majuscules impérieuses, JE VOUS PRIE D’EMPECHER VOTRE FELIN D’ENTRER DANS ME PROPRIETE. S’IL RECOMMENCE, JE LE MANGE ».

Le message n’était pas signé.

J’ouvris la porte du panier et en sortis le chat dans la douce fourrure duquel je frottai mon visage.

– Alors, le méchant loup-garou a mis le pauvre minou dans une boîte et il l’a abandonné ? lui demandai-je.

Elle sentait mon voisin à plein nez, ce qui me laissait penser qu’Adam l’avait accueillie un bon moment sur ses genoux avant de la fourrer dans sa boîte et de la ramener ici…

Médée aime tout le monde, cette pauvre vieille chatte, même mon grincheux de voisin.

Auteur de l’article : Jessica Gagnon-René

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.